Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 14:00

J’aurais pu m’attarder

J’aurais pu m’attarder
A écrire une quantité de poèmes
Sur chaque personne et leur chagrin
Leur façon d’exprimer leur peine

J’aurais pu te parler de toutes ces fleurs
Et de leur éclatante couleur
Du doux parfum
Des roses blanches et du lys

J’aurais pu te parler de ton corps
Que j’ai eu peine à reconnaître
De tes lèvres noires tachées de sang
De tes mains bleuissant

Des traits de ton visage
Où on pouvait lire toute la souffrance
Que tu as subie
Durant ta courte agonie

J’aurais pu te dire à quel point
Ta peau était blanche
Que ton corps était froid
Maintenant que la vie n’y est plus

J’aurais pu te parler
De l’ambiance pesante
Lors de la veillée
Ainsi que des quelques mots échangés

J’aurais pu te retranscrire
Toutes ces petites phrases
Pleines d’émotion et de tristesse
Et la difficulté pour les prononcer

J’aurais pu te parler
De ces mots inaudibles
De ces phrases inachevées
Fondues dans les sanglots

J’aurais pu te donner
Un millier de détails
Des yeux rouges emplis de larmes,
Des poings crispés

Des regards dans le vide
Des difficultés parfois à supporter
Le poids de son propre corps
Et des personnes pour les aider

J’aurais pu te décrire
Toutes ces larmes versées
Qui jonchaient le sol
Créant de véritables flaques

Te dire ce que cela faisait
De sentir bouger le banc
Au rythme des sanglots
Et des spasmes

J’aurais même pu faire rimer tout ça
Faire de ce poème de beaux vers
Enjôler tous ces mots de douceur
Pour finir par un sourire triste

Et des larmes de joie
Oui, j’aurais pu m’attarder
Mais à quoi bon mon Oncle,
Tu n’es plus là.

MrTimmy

Partager cet article

Repost 0
Published by MrTimmy - dans Poèmes - Macabre
commenter cet article

commentaires

Navigation

Accueil

Collaborateurs

http://la-rose-noir.chez-alice.fr/BlogRoseNoire/ban/facebook.png

Rose Noire