Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 19:00

Pensées de Nathanaëlle

 

Les sombres forêts pendant les nuits sans lunes

À la recherche d’une vie oubliée.

Lève-toi et sens les carcasses

 

Précurseurs de leurs soi disant mode de vie.

Voilà pourquoi je suis attiré par le royaume des morts

Car là je serais vampires et eux de misérables goules.

 

Laisse-moi te guider

Dans les méandres de mes citadelles

Qui touches aux mondes des dieux

Et parfois aux marches de l’enfer

 

Parmis les ombres

Qui descendent jusqu’au enfer

Les créatures sont autant fantastiques qu’effrayantes.

Depuis trop longtemps elles attendent

Dans la 5 eme dimension

Le temps  où elles pourront reprendre le contrôle de la terre

et ainsi nous offrir un monde

Où tu seras accueilli comme un frère par elles.

 

Quel ange ? Dans ce nouveau monde qui s’offrira a nous

La vérité et la haine resplendiront

Et tous ces connards qui agissent par intérêt matériel seront traqués.

 

Au moment où les rêves emplissent,

Je suis une autre créature dans un monde,

 Repoussant toutes les barrières de l’imaginaire.

Je flotte dans cette brume légère

Et je vois tellement de choses merveilleuses

Que les mots ne peuvent décrire.

Et je maudis le moment où je me réveille

Dans ce monde qui me parait lointain.

 

Je pense que les esprits vivants depuis fort longtemps

M’ont ouvert les yeux pour voir au-delà de cette décadence.

Ainsi pour moi ils ne sont rien et peuvent mourir.

 

Aujourd’hui je sombre pour ne plus jamais remonter.

L’incompréhension me hante et me pousse à me haïr.

Je veux voir mon sang pourri et corrompu couler. Le néant …

 

La marque de la bête me montre que je n’ai rien à faire dans ce monde

Et que ma vie n’est que futile.

Je veux trouver ma place auprès des flammes.

 

Quand j’observe la désolation de ce monde,

Je veux juste que mes rêves prennent corps.

Car au fond du mal absolu,

Il existe une lumière bien plus éclatante.

 

Je ne veux pas voir les gens me respecter.

Je veux qu’ils me haïssent et tirent.

 

Aucune idée de révolution,

 Juste une vision nouvelle totalement rejeté

Par ce monde qui peuvent soit céder une partie d’eux même,

 Soit dormir sous un pont.

Enfin je veux juste que la différence soie reconnue

Et accepter car ma haine s’amplifie et me ronge.

Un jour mon sang trouvera sa voie et ce sera fini.

 

MrTimmy

Partager cet article
Repost0

commentaires